UN MILITANT RDPC ARRACHE LE MICRO D’UN MILITANT MRC EN PLEIN DÉBAT RADIO À DOUALA

2
608

C’était hier dimanche 27 Octobre 2019 à Douala, dans une Radio privée (ABK RADIO), au cours d’une émission en matinée. Un scandale qui n’est pas à négliger s’est produit sur le plateau de « Osons Le Dire » (08H-10H), une émission présentée par Luc Ngatcha, Journaliste et Directeur de l’information, en service dans ladite Radio.

André Luther Meka, militant et communiquant du RDPC qui était invité pour faire face à Célestin Njamen, Militant du MRC, a arraché le micro de son co-paneliste, ne supportant pas la riposte de son adversaire politique sur le plateau. La force des mots qu’employait Célestin Njamen, Secrétaire Nationale aux droits de l’homme MRC, a provoqué l’ire du sociologue du RDPC Luther Meka, qui n’avait pas d’autres voies de recours que de museler son vis à vis, en retirant de devant lui le micro. Cette réaction de cet homme qui place Paul Biya au dessus de Jésus Christ a exigé à l’émission un temps d’arrêt d’environ 2 mn, le temps de régler le problème. Luther Meka est même allé plus loin dans sa contre offensive, en menaçant le Journaliste par des avertissements plutôt fantasques. « je vais faire remonter l’information au comité central RDPC, pour dire qu’ici à ABK RADIO vous ne me laisser pas exprimer mes opinions » martèle le communiquant RDPC, qui de fait se montrait très ennuyeux à l’égard de son contradicteur Célestin Njamen, plutôt maître de la situation.

En effet, lors de ses plaidoyers dans le débat, Célestin Njamen précédait le nom de Maurice Kamto président du MRC par le qualificatif « Président Élu ». Une expression qui poussait l’Universitaire Sociologie Luther Meka, très ennuyé à sortir de ses gonds. Il aurait voulu que seul reste dans les esprits des auditeurs, la hauteur qu’il avait attribué au président Paul Biya en début d’émission, c’est à dire que Paul Biya détient toutes les puissances spirituelles du Cameroun, il est connecté à l’Égypte ancien, une puissance sans laquelle il ne peut diriger le Cameroun comme il le fait.

Cette édition de « Osons le Dire » était spécialement agitée. Il a été marqué par le retard de Célestin Djamen et l’indiscipline de Luther MEKA, qui ont littéralement œuvré à rendre ce rendez-vous politique inaudible sur un moment ; restant insensibles aux rappels à l’ordre du présentateur et des auditeurs. La confrontation des idées a cédé son siège aux joutes verbales et à la violence des mots. Meka n’avait de cesse de taxer le présentateur de partisan MRCiste jugeant le débat déséquilibré. A en croire qu’il s’est quasiment agit d’un total acharnement, au regard du temps de parole final de MEKA qui est largement au dessus de celui de Célestin DJAMEN. Le retard de ce dernier dans les 24 premières minutes de l’émission ayant largement joué en faveur du premier qui a déployé toute la politique de son parti.

Selon les témoignages dignes de foi, les deux acteurs politiques ont refusé de se serrer la main, pour un moment photo à la fin de l’émission. Meka très en colère a promis de porter l’affaire au comité central du RDPC. C’est donc à suivre…

plus-dinfos.com / La Rédaction

2 Commentaires

  1. Hello terrific website! Does running a blog like this take a great
    deal of work? I have absolutely no knowledge of computer programming however I had been hoping to start my own blog in the near future.
    Anyway, should you have any recommendations or tips for new blog owners please share.
    I understand this is off topic but I just had to ask.

    Many thanks!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here