PRESSE EN LIGNE; DÉBORDÉ DE FRAYEUR, HAMAN MANA DU QUOTIDIEN LE JOUR REFUSE DE SUIVRE LE PAS

0
48
hdr

Haman Mana, très Jaloux des Web journalistes et réfractaire aux Web Médias à travers des propos virulents tenus à Douala devant un public fait en majorité d’hommes et femmes des médias. C’était le samedi 1er février en après-midi à l’IFC de Douala, lors d’une conférence débat faisant partie intégrante d’une cérémonie de remise des prix aux acteurs des médias, Les Awards des Médias. 

2ème panel débat sur l'utilisation d'internet par les médias traditionnels
dav

Haman Mana est le Directeur de Publication du Quotidien Le jour, et aussi le patron de la maison d’édition « Les éditions du shabel ». Invité ce jour-là à cette cérémonie de remise des prix, il a participé au débat, et devait s’exprimer sous le thème : « Médias traditionnels; S’adapter à Internet ou mourir ». Contre tout souhait, le patron de presse, dont la figure de son quotidien Le jour vise à défendre la veuve et l’orphelin à pousser des déclarations tant émouvantes qu’agaçantes : « Je suis contre la gratuité de l’Information. Le journaliste doit être rémunéré, et c’est de l’information qu’il tient son salaire. Comment comprendre qu’un journaliste aille sur le terrain, recherche une information, traite et publie en ligne pour qu’on la lise gratuitement ? C’est inadmissible. » (Retranscription paraphrasée). Le journaliste et écrivain Haman Mana s’exprimait ainsi pour manifester sa déception eu égard à ces informations publiées à longueur de journée sur les réseaux sociaux et sites Web sans que les lecteurs ne déboursent un seul FCFA pour se procurer le droit de lire, contrairement aux journaux papiers en kiosques dont il faut en moyenne débourser 400F pour se procurer le droit de s’informer. Haman Mana pense qu’à cette allure, la presse papier n’aura bientôt plus de place au soleil.

Les Reproches que dénotaient les questions des interactions dans la salle tombaient sous le sens de s’aligner et non de combattre internet.

Haman Mana, en plus de nier les évidences, a rappelé devant ce public fait d’acteurs des médias, que « Toutes ces presses en ligne qui publient ces informations gratuitement sont des malades. Ma religion, c’est que l’information doit être payante. » d’un ton ferme.

« Aller sur internet et lire tout ce qui arrive comme information, c’est tout simplement de la mal nutrition, un peu comme quelqu’un qui mange les arachides, après il mange le manioc, après le plantain etc. Il est mal nourrit, et il doit être rééduqué en la matière.

Je pense qu’il faut rééduquer les populations sur la consommation des réseaux sociaux, afin qu’ils apprennent à mieux s’informer », a-t-il ajouté.

Que faire dont de RFI, France 24, BBC, VOA, ABK RADIO qui ont plutôt bien réussi leurs annexions au Cyber Médias ? Une question qui n’a pas été posé au patron de Le Jour mais dont le souhait ardent de la lui poser se faisait remarquer à ceux qui se la murmuraient dans la salle.

Haman Mana est reparti de la cérémonie avec le prix de la presse quotidienne de l’année. Décerné à son journal « Le Jour »

Billy Kolla / plus-dinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here