[POLITIQUE] ¦ VOICI LES TERMES DU CONTRAT ENTRE PAUL ÉRIC KINGUE ET MAURICE KAMTO

0
272

Paul Éric Kingue, cet ancien maire RDPC de Njombe-Penja est sorti de prison le 10 Octobre dernier, après 08 mois de détention qualifiée arbitraire. Il était incarcéré à la prison principale de Yaoundé avec Maurice Kamto, plusieurs autres leaders politiques et plusieurs dizaines des membres du MRC. C’est en contestant les résultats des élections d’octobre 2018 par une opération baptisée <Non au Hold-up Électoral> que l’alliance MRC et alliés ses retrouvée sous l’autorité du tribunal militaire de Yaoundé. La Cour Constitutionnelle avait déclaré Paul Biya vainqueur et Maurice Kamto 2ème, alors que Maurice Kamto s’était déclaré vainqueur et Paul BIYA 2ème d’après les preuves, dit-il, en sa possession.

Leurs libérations survient après la clôture du très contesté Grand Dialogue National organisé fin septembre au palais des congrès de Yaoundé. Un Dialogue auquel aucun membre de la Coalition n’avait pris part, exigeant la libération des prisonniers politiques au préalable.

Paul Éric Kingue, Après avoir pourfendu Maurice Kamto dans les médias en critiquant vivement ses idées en 2018, rejoint le MRC par alliance sous contrat le 03 septembre de la même année, et devient par nomination le directeur de campagne du président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, Maurice Kamto, pour le compte des élections présidentielles d’Octobre 2018. Depuis lors, le président National du parti MPCN est inféodé au MRC par une alliance contractuelle dont les clauses stipulent qu’à chaque fois que le parti de Paul Éric Kingue sera présent dans une zone, le parti de Maurice KAMTO ne se présentera pas, mais le soutiendra, et vise versa.

C’est en retour dans son mougo natal devant une foule immense et les médias nationaux que Paul Éric Kingue a livré cette information, tout en annonçant qui participera aux élections municipales et législatives prochaines. Son parti présentera des candidats à la Députation et aux Mairies en 2020.

Il est à rappeler que la prison est une coutume pour ce fils du Mungo. Arrêté et poursuivi en 2008, accusé de détournement de 10 millions à la commune de Njombe-Penja et d’être l’un des instigateurs des émeutes de 2008, condamné à la prison à vie le 29 février 2012, blanchi et libéré en 2015 après 7 ans de prison. Il y retourne en février 2019 et ressort 08 mois plus tard, toujours pour des raisons liées à son engagement politique.

 

plus-dinfos.com / La Rédaction

Contact : +237 677471484

plusdinfos33@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here