Percutés par un chauffard ivre, deux enfants d’une même famille sont morts ce matin à Yaoundé, au lieu dit Mobil Omnisport

0
613
dav

Percutés par un chauffard ivre, deux enfants d’une même famille sont morts ce matin à Yaoundé, au lieu dit Mobil Omnisport, non loin de la gendarmerie de Ngousso.

Ces jeunes ressortissants Bassa et vivant à kolmessen un Quartier de Yaoundé 3, ont été violemment percutés par une voiture de marque Toyota Camry dont le chauffeur, un homme d’environ 50 ans, accompagné d’une belle de nuit 35 ans environ, et deux autres hommes d’au moins 50 ans à l’arrière, revenaient d’une virée nocturne.

La scène est pathétique, ces deux enfants, l’un 10 ans et l’autre Environ 23 ans, allaient au sport du dimanche matin. Ils marchaient sur le trottoir qui jonche le stade Omnisport de Yaoundé. Soudain, un bruit assourdissant suivi d’un son étrange fait sursauter tout le monde dans les environs, c’est le son d’une macabre scène qui vient de se produire, et est le début d’un dimanche plutôt effrayant.

Ce véhicule de marque Camry qui roulait à vive allure et dont le chauffeur conduisait en état d’ébriété avancé, s’est brusquement retrouvé à quelques mètres d’un taxi garé sur le côté. C’est en Voulant esquiver le taxi que ce chauffard ivre a entraîné les deux enfants du haut de la falaise, pour chuter sur la clôture qui entoure le petit Stade en chantier contiguë au stade annexe de l’omnisport. Le petit garçon de 10 ans a été traîné sur 10 m environ par le véhicule. Ses jambes brisées, sont cou transpercé par les fils barbelets de la clôture et il est mort sur le champ. Sont grand frère qui a subit la même chute que lui s’est retrouvé avec le crâne ouvert dans la rigole du stade et respirait encore, mais agonisant quand il a été transporté pour l’hôpital central de Yaoundé, il est mort en cour de route et son corps déposé à la morgue dudit hôpital. 

La famille des deux enfants n’a été alerté que par les réseaux sociaux, car la photo du petit de 10 ans a été postée sur les réseaux sociaux avec un message d’alerte par la population, afin de servir d’identification à la famille. Le Meurtrier a presque été lyncher par la foule en colère, le vieux chauffeur ivre ne réalisait par la gravité de la situation jusqu’à l’arrivée tardive des gendarmes qui étaient pourtant à quelques mètres de la scène.

Le chauffeur a été mis aux arrêts à la Gendarmerie de Ngousso, la voiture extraite à l’aide d’un catepillard et placée en fourrière dans la même gendarmerie.

 

Nous y reviendrons…

La Rédaction

plus-dinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here