[MRC] ¦ DES RENVOIS D’AUDIENCE QUI POURRAIENT REJOINDRE L’ÉTERNITÉ

0
726
Des militants du MRC au Palais de justice du centre administratif (Yaoundé)

L’évidence des faits oblige à tout qualifier de Dilatoires Dilatés. En effet, ces 57 militants du parti de la Renaissance poursuivis au palais de justice du Centre administratif de Yaoundé depuis le mois de juillet sont toujours en attente du jugement. Déjà 5 renvois, et 24 prévenus auditionnés sur 34 qui comparaissent, libres pour certains. Sa majesté Biloa EFFA, Flore Mboussi et les autres Amis Politiques du MRC risquent jusqu’à 06 ans de prison. Leurs arrestations remontent aux 1er et 08 juin dernier à Yaoundé (poste centrale) alors qu’ils marchaient pacifiquement, certains, ceux du 08 juin avaient été arrêtés derrière leurs commerces, soupçonnés d’appartenir au MRC. Ces camerounais zélés pour la conquête d’une nouvelle république s’étaient retrouvés dans la rue pour manifester leur ras-le-bol par une marche pacifique qui d’après le procureur en charge du dossier, était interdite. L’arrêté préfectoral servant de preuve d’interdiction de cette marche qui avait été fourni par l’accusation avait fait l’objet de multiples querelles suscitant plusieurs renvois, mais au final, la présidente du tribunal avait concédé au procureur la légalité de son document considéré comme faux par les avocats de la défense. Ceux des 34 qui comparaissent libres avaient passé 48 jours dans une intense souffrance à la prison centrale de Kondengui, une souffrance due aux conditions de détention hautement critiquées et considérées comme inhumaine, dont la Contestation avait été à l’origine d’une émeute en juillet dernier dans cette prison après une incessante manifestation des prisonniers. Après les auditions de 12 détenus hier mardi 25 septembre, l’audience à une fois de plus été renvoyée pour le 02 octobre. Un 5ème renvoi, qui, ajouté aux autres multiples renvois subits par le MRC, présente des marques d’un dilatoire dilaté. Une succession de renvois qui pourrait rejoindre l’éternité au pas de course.

Maurice Kamto et ses alliés politiques arrêtés en janvier dernier sont toujours incarcérés à la prison principale de Yaoundé, en attente de jugement après plusieurs renvois d’audience. Bientôt 08 mois passés entre les mains d’un tribunal inadapté selon les avocats de l’alliance MRC et alliés, et la querelle n’est pas près de s’arrêter. Le dernier renvoi en date prévoit les auditions pour le 08 octobre au TM.

Mamoudou Mota, vice-président du Parti déjà condamné à 2 ans de prison pour rébellion en groupe le 09 Septembre dernier au tribunal d’ekounou, c’était faisant suite à une mutinerie qui a mal tournée à la prison centrale de Kondengui, risque une deuxième condamnation. Le 4 octobre prochain, il sera auditionné au tribunal militaire dans un procès qui a aussi connu plusieurs renvois depuis juin, le mois de son arrestation. Il est poursuivi pour avoir organisé les marches du 1e juin dernier à Yaoundé.

Même si plusieurs autres détenus ou prévenus sont victimes des ces renvois, ceux du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun connaissent une particularité remarquable depuis le début de l’opération baptisée <Plan de Résistance Nationale>. Il y a rien redire, ce sont des Dilatoires Dilatés.

Billy Kolla (plusdinfos.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here