VANESSA TCHATCHOU 08 ANS PLUS TARD, « JE N’AIS PLUS JAMAIS EU LA FORCE DE FAIRE UN AUTRE ENFANT. » 

0
130

8 années passées mais pour Vanessa TCHATCHOU, la blessure de la disparition de sa fille volée ne s’est pas refermée. Sa vie entière en a pris un coup de massue. depuis lors, elle n’envisage plus porter de grossesse. Sa fille qu’elle n’a pu la tenir dans ses bras que quelques minutes après sa naissance, est restée toujours présente dans ses pensées depuis sa disparition. Ça faisait 8ans le 20 Août dernier elle lui a souhaité joyeux anniversaire.  »Je souhaite HBD à ma fille que je n’ est jamais connue tout simplement parce que c’est le jour de sa naissance et toute personne aimerait fêter son anniversaire. Comme elle n’est pas près de moi, je lui souhaite cela car c’est son jour et nous ne l’oublions jamais » répond la malheureuse jeune maman a notre reportere.

QR

Pourquoi pas tourner la page? « Non non non comment tourner la page quand bientôt elle et moi on se verra. Je ne peux ne pas la voir aujourd’hui mais, Je la verrai avant de mourir

Et c’est le seigneur qui décidera au moment venu »

Es tu sûr qu’elle soit encore en vie?: » oui oui , elle est bel et bien vivante, mon instinct maternel me le dis et me le montre  »

Pourrais-tu la reconnaître si jamais tu la voyais dans la rue?: »Vraiment je ne sais comment mais je saurai que c’est elle »

Pourquoi pas un autre enfant ? :  »non non J’ai plus l’envie de faire un autre enfant c’est très difficile pour moi même quand j’y pense seulement »

Pourquoi ne pas laisser ce passé douloureux pour vivre le présent ? : « C’est vrai mais la vie est ainsi faite que dois je faire ??Je ne m’en empêcher car on peut remplacer un objet par un autre.

Mais est-ce qu’on peut remplacer une personne par une autre ???? »

Ta vie sentimentale ?: »Non non j’ai pas de courage, j’y pense même pas, Pas pour le moment, je ne suis pas prête pour ça »

As-tu rencontré un psychologue pour t’aider à traverser cette situation ? : »Non non je ne pense par car seul Dieu vas faire le reste ».

Ainsi donc, Vanessa Tchatchou qui avait perdu son bébé quelques heures après l’accouchement à l’ hôpital Genico Obstétrique de Ngousso à Yaoundé le 20 Août 2011, s’efforce d’oublier ce qu’elle a de la peine à intégrer. Elle en a fait un combat et depuis lors, elle le mène en confiant le bout du tunnel qui s’annonce positif à Dieu.

Mélanie MEGAING

Rédaction Plus d’infos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here