[GROS PLAN] | DR MONKAM AUDREY EST CARDIOLOGUE ET MEDECIN DU TRAVAIL. ELLE EST BRILLANTE ET DEVOUÉE ENVERS LES AUTRES, SA VIE SE RESUME A DÉFENDRE UNE CAUSE HUMANITAIRE

0
359

Fille unique d’une famille de 4 enfants, Dr Audrey Monkam Epse Noutong est née à Abidjan en Côte d’Ivoire, ses parents sont camerounais de l’ouest du pays et se sont retrouvés en Afrique de l’ouest dans leurs multiples voyages l’année de naissance de Dr Monkam fille. Elle est mariée et mère de deux enfants. La médecine étant une tradition familiale, la fille suit les pas de son père. Elle a suivi ses études primaires et secondaires à l’école Dominique Savio de Douala, puis s’est rendue à l’Université Cheik Anta Diop de Dakar pour entamer ses études en médecine, qui se poursuivront en France quelques années plus tard. Elle décide de revenir par amour dans son pays d’origine après de nombreuses années de formations afin de rendre utile à la société camerounaise son savoir multiforme. Elle désire participer à développer au Cameroun ce quelle a appris ailleurs.

Le cœur est le moteur de l’organisme, il joue un rôle unique qu’aucun autre organe ne peut jouer. Ses anomalies sont induites pas une mauvaise hygiène de vie. le traitement peut durer toute une vie, doù la nécessite de son travail.

Son dévouement envers les autres est le carburant de son engagement, elle fait médecine pour exprimer son côté humaniste. Audrey est une femme de principes dont les idéaux concourent à la vie et la survie de l’homme. Au-delà de la cardiologie, elle a acquis des connaissances professionnelles en médecine du travail, une formation professionnelle qui fait d’elle une actrice incontournable dans le landerneau médical.

La cardiopédiatrie est cette touche particulière qui fait de Dr Audrey Monkam une doctoresse unique en son genre, car dit-elle j’aime mon pays et je vais participer à faire développer cette branche de la médecine qui est peu connue et peu considérée, les enfants aussi sont victimes des maladies cardiovasculaires et doivent être soignés.

Á l’hôpital laquintinie de Douala, elle passe ses journées à recevoir des patients, et également dans une clinique à Bonapriso au Centre Médical de Bonanjo situé à Bonapriso. Poussée par ses convictions, Cette dame aux idéaux louables définit son travail comme étant curatif, mais surtout préventif. Selon elle, tous les prologues à la maladie doivent sérieusement être pris en compte, d’où son apprentissage de la médecine du travail qui est spécialement préventive.

Selon elle, tous les patients ne bénéficient pas toujours de tous les moyens thérapeutiques disponibles, du fait d’un plateau technique insuffisant voire inaccessible. La doctoresse implore ceux en charge, de mettre à la disposition des médecins du pays le nécessaire pour produire un service de qualité à la taille du savoir dont ils disposent. Daprès elle, les pouvoirs publics devraient aider à améliorer les conditions de travail des médecins au Cameroun.

 

Durant l’échange accordé à notre rédaction, cette native de l’ouest du Cameroun nous a aussi permis de comprendre la différence entre un AVC et une Crise Cardiaque. Tout dabord, il faut noter que la cardiologie c’est la spécialité médicale qui s’occupe de traiter les maladies cardiovasculaires. L’AVC, l’accident Vasculaire Cérébrale résulte du fait que le cœur n’arrive plus à pomper le sang en quantité suffisante au cerveau, et celui ci se retrouve peu oxygéné. cela peut entrainer une paralysie totale ou partielle de la zone affectée et de tout les membres puisque le cerveau contrôle les membres. Plusieurs facteurs peuvent entrainer cette Maladie, l’hypertension, on en compte 30% au Cameroun, le diabète l’excès de sucre dans le sang, 50% des diabétiques sont victime dAVC, l’excès de cholestérol peu entrainer l’AVC, le tabagisme, les dépôts de tabac peuvent boucher les artères et entrainer un AVC. En cas d’AVC autour de vous, faites transporter la victime à l’hôpital au plus vite ou appelez le médecin le plus proche.

Une Crise Cardiaque quant-à-elle, c’est une maladie du cœur qui se manifeste par des douleurs très intenses à la poitrine, cela émane généralement d’une émotion très intense, colère, joie débordante, activité physique débordante. Bref toute circonstance où le cœur est sollicité plus que d’habitude peut conduire à un arrêt cardiaque. En cas de crise cardiaque autour de vous, appelez les secours, faites un massage cardiaque si vous y avez été formés.

Dr Monkam Audrey a de nombreux projets dans son domaine, Qui ont pour but ultime la lutte contre les maladies cardiovasculaires et leurs prévention dans les milieux socioprofessionnels.

 

La Cardiologie, La cardiologie pédiatrique, La Médecine du travail c’est sa vie.

 

plus-dinfos.com / La Rédaction

Contact : plusdinfos33@gmail.com

Contact Dr Monkam : +237 691397164

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here