[COVID-19] ¦ AU CAMEROUN, LE REJET DU DON DE L’OPPOSANT KAMTO FAIT DÉBAT

0
311

Le refus du gouvernement d’accepter le don de matériel fait par l’opposant Maurice Kamto par l’intermédiaire de son association a fait réagir au Cameroun, particulièrement par les professionnels de santé qui se plaignent justement de manquer cruellement de matériel pour se protéger et traiter les malades.

Pour contribuer à la riposte contre l’épidémie de coronavirus, Maurice Kamto souhaitait faire don de 10 000 masques barrières, 6 800 masques chirurgicaux et 950 tests de dépistage du Covid-19. Mais les autorités expliquent avoir refusé car sa structure Survie Cameroun n’est pas homologuée. En début de semaine déjà, les comptes d’une collecte de fonds lancée par l’opposant camerounais avaient été bloqués à la demande du gouvernement.« Est-ce que cette pandémie a une couleur politique ? »

Pour Sylvain Nga Onana, président du Syndicat national des personnels des établissements et entreprises du secteur de la santé au Cameroun (Cap-Santé), cette décision est « contraire au bon sens ». « Pour moi, vraiment c’est regrettable. Nous avons encore besoin aujourd’hui de masques, de gants, de solutions hydroalcooliques, de bottes, pour non seulement nous protéger, mais aussi mieux prendre en charge les malades atteints du Covid-19, souligne-t-il. Je travaille dans un hôpital où on ne donne encore aujourd’hui qu’un seul masque par jour alors qu’il en faut trois. Il n’y a même pas de calottes pour certains. Il n’y a qu’un thermoflash, il devrait y en avoir partout. S’il y a une âme de bonne volonté qui veut nous aider pour sauver des vies, pourquoi refuser par rapport aux problèmes politiques ? s’insurge le président du syndicat. Et même si ça vient de l’enfer ou du paradis, si ça peut nous être utile, pourquoi pas ? Est-ce que cette pandémie a une couleur politique ? Il y a quelque chose qui ne va pas parce que, aujourd’hui, chaque fois que nous avons en face de nous un malade, on est à même d’être contaminé à tout moment. »

Bientôt 350 000 masques acheminés dans le pays« Ce ne sont pas 10 000 masques qui vont changer quelque chose », répond à RFI le ministre camerounais de la Santé, le Dr Manaouda Malachie. Il assure que 350 000 masques sont en train d’être acheminés à travers le pays.

Le Cameroun est le pays d’Afrique centrale qui a enregistré le plus grand nombre de cas, 1 832 à ce jour, selon le décompte du CDC Africa (Centre pour le contrôle et la prévention des maladies).

 

©RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here