[CORONAVIRUS] ¦ L’ITALIE COMPTE PLUS DE MORTS QUE LA CHINE, L’ALLEMAGNE RESTE À UN NIVEAU BAS DE LÉTALITÉ

0
407

L’Italie dénombre 427 morts en 24 heures, soit un total de 3 405 personnes décédées. Giuseppe Conte a annoncé la prolongation du confinement après le 3 avril. Pendant ce temps, en Allemagne, le taux de mortalité reste extrêmement bas.

La protection civile italienne a fait état jeudi de 427 décès supplémentaires dus au coronavirus au cours des 24 dernières heures, ce qui porte le bilan national à 3.405 morts depuis le 21 février. La veille, 475 nouveaux décès avaient été signalés. Ce bilan est désormais plus lourd que celui de la Chine, où le coronavirus a fait 3.245 morts.

Le nombre total de cas dénombrés en Italie est passé en 24 heures de 35.713 à 41.035. Cette hausse de 14,9% est supérieure à celle des trois derniers jours, selon la Protection civile. Sur ce total, 4.440 personnes sont complètement rétablies, et 2.498 se trouvent en soins intensifs.

L’Italie a mobilisé son armée pour évacuer les cadavres des victimes du nouveau coronavirus à Bergame, ville située en plein coeur du principal foyer épidémique dans le pays et dont les services funéraires sont débordés.

Des images filmées par des habitants de la cité lombarde au nord-est de Milan et diffusées sur le site du journal local Eco di Bergamo montrent une longue colonne de véhicules militaires circuler de nuit dans les rues de la ville et récupérer des cercueils dans le cimetière.

Un porte-parole de l’armée a confirmé jeudi que 15 camions et 50 soldats avaient été déployés pour transférer ces corps vers des provinces voisines. Les autorités locales de Bergame avaient auparavant lancé un appel à l’aide pour procéder aux crémations des corps des victimes, le crématorium de la ville étant débordé.

300 morts rien qu’en LombardieIl y a eu plus de 300 morts supplémentaires dans la seule Lombardie, où se situe la province de Bergame, la plus touchée avec plus de 4.000 cas de contamination. L’Italie a imposé le confinement à sa population et, face à un bilan qui ne cesse de s’alourdir, le président du Conseil, Giuseppe Conte, a déclaré que ces restrictions seraient prolongées au-delà du 3 avril.

Les images des camions de l’armée évacuant des cadavres illustrent la rupture à laquelle semble parvenir le système de santé italien, en particulier dans les régions du nord du pays les plus durement touchées.

Giacomo Angeloni, responsable des cimetières de Bergame, a déclaré cette semaine que le crématorium de la ville fonctionnait en permanence, incinérant 24 corps par jour, soit quasiment deux fois plus que le maximum habituellement prévu, et qu’il ne pourrait pas tenir ce rythme. Alors que les morgues débordent, les bancs de la chapelle du crématorium ont été enlevés pour faire de la place mais les cercueils arrivent chaque jour en plus grand nombre.

 

FRANCE 25

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here