đŸ‡ș🇾USA : LE DÉBAT PRESIDENTIEL TRUMP / JOE BIDEN VIRE AU CHAOS

0
208

Invectives, railleries, attaques personnelles: le premier dĂ©bat entre Donald Trump et Joe Biden a offert mardi un spectacle particuliĂšrement chaotique Ă  35 jours d’une Ă©lection prĂ©sidentielle amĂ©ricaine sous haute tension.

Lors d’un duel tĂ©lĂ©visĂ© suivi par des dizaines de millions d’AmĂ©ricains, le candidat dĂ©mocrate de 77 ans a traitĂ© le 45e prĂ©sident des Etats-Unis, 74 ans, de « menteur » puis de « clown ». « Vous allez la fermer! », lui a-t-il mĂȘme lancĂ© alors que la confrontation virait Ă  la cacophonie.

« Il n’y a rien d’intelligent en vous », a de son cĂŽtĂ© martelĂ© Donald Trump qui, en mauvaise posture dans les sondages, espĂ©rait un faux-pas de son rival qui n’a pas eu lieu.

MĂąchoires serrĂ©es, le locataire de la Maison Blanche, qui briguera le 3 novembre un second mandat de quatre ans, s’est efforcĂ© de dĂ©peindre son adversaire comme une marionnette de la « gauche radicale », que ce soit sur la santĂ©, la sĂ©curitĂ© ou le climat.

Mais l’ancien vice-prĂ©sident de Barack Obama, dont la combativitĂ© suscitait des interrogations, a tenu le choc dans ce face-Ă -face organisĂ© Ă  Cleveland, dans l’Ohio, parmi les États les plus disputĂ©s de l’élection.

Les yeux plantĂ©s dans la camĂ©ra, il a rĂ©guliĂšrement pris les AmĂ©ricains Ă  tĂ©moin, les appelant Ă  se rendre aux urnes pour Ă©viter « quatre annĂ©es de plus de mensonges ». S’il a parfois butĂ© sur les mots, il a Ă©vitĂ© les gaffes que redoutaient certains dans son camp.

« L’un des pires de l’histoire »

« Ce dĂ©bat restera comme l’un des pires de l’histoire », a dĂ©clarĂ© Ă  l’AFP Aaron Kall, enseignant Ă  l’UniversitĂ© du Michigan et spĂ©cialiste des duels prĂ©sidentiels.

Si Joe Biden s’est engagĂ© Ă  accepter le rĂ©sultat du scrutin, Donald Trump a lui esquivĂ©, se bornant une fois de plus Ă  affirmer sans preuves que le vote par correspondance, qui s’annonce important en raison du Covid-19, favoriserait des “fraudes” sans prĂ©cĂ©dent et pourrait empĂȘcher de connaĂźtre le vainqueur “avant des mois”.

Le prĂ©sident sortant a peinĂ©, tout au long du dĂ©bat, Ă  reprendre la main, tentant continuellement d’interrompre « Joe » jusqu’à se faire fermement rappeler Ă  l’ordre par le modĂ©rateur, le journaliste de Fox News Chris Wallace.

« Êtes-vous pour la loi et l’ordre? », a interrogĂ© Donald Trump, cravate sombre rayĂ©e de rouge, dans un Ă©change particuliĂšrement tendu, oĂč il a accusĂ© son rival de faiblesse face Ă  la criminalitĂ© et aux violences.

« La loi et l’ordre avec la justice », a rĂ©pondu son adversaire dĂ©mocrate, cravate Ă  fines rayures noires et blanches.

Le milliardaire rĂ©publicain s’est aussi attirĂ© de vives critiques du camp dĂ©mocrate pour avoir semblĂ© tergiverser lorsque le journaliste lui a demandĂ© s’il Ă©tait prĂȘt Ă  condamner les suprĂ©macistes blancs.

« Aucun plan » anti-Covid

Dans sa tentative de dĂ©porter Joe Biden, pur produit de l’aile modĂ©rĂ©e du parti dĂ©mocrate, Ă  gauche toute sur l’échiquier politique amĂ©ricain, il l’a accusĂ© de vouloir un systĂšme de santĂ© « socialiste ».

Son adversaire a lui au contraire dĂ©noncĂ© la volontĂ© du locataire de la Maison Blanche d’installer une juge conservatrice Ă  la Cour suprĂȘme juste avant le scrutin du 3 novembre, pour pouvoir selon lui « se dĂ©barrasser » de l’Obamacare, l’assurance-santĂ© mise en place lorsqu’il Ă©tait lui-mĂȘme vice-prĂ©sident de Barack Obama.

Les deux candidats septuagĂ©naires se sont Ă©galement Ă©charpĂ©s sur le bilan de la pandĂ©mie de Covid-19 aux États-Unis, pays le plus endeuillĂ© au monde avec plus de 205 000 morts.

Écoutez l’entrevue du chroniqueur de politique internationale LoĂŻc TassĂ© avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

« Vous n’auriez jamais pu faire le travail que nous avons fait, vous n’avez pas cela dans le sang », a martelĂ© Donald Trump.

« Je sais ce qu’il faut faire » tandis que « le prĂ©sident n’a aucun plan », a rĂ©pondu Joe Biden.

Coronavirus oblige, et comme prĂ©vu, les deux hommes ne se sont pas serrĂ© la main sur la scĂšne de Cleveland, oĂč ils faisaient face Ă  un public restreint, avec leurs Ă©pouses, Melania Trump et Jill Biden, toutes deux masquĂ©es.

Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here