[GROS PLAN] ¦ SANTÉ : Dr GAMS MASSI DANIEL ET LE SENS DU DEVOIR EN MÉDECINE

0
368

 Gams Massi Daniel est un camerounais de seulement 31 ans, qui a choisi de consacrer sa vie à la prise en charge des Maladies du Système Nerveux. Il est l’une des Forces Motrices de la médecine camerounaise dont le talent est mis en valeur à l’Hôpital General de Douala. Chaque jour, le soleil se lève et ne se couche pas avant qu’il n’est donné du sourire à plusieurs malades dont des personnes souffrant d’épilepsie, d’AVC, de maux de tête et des Lupiques. Il est Docteur en Médecine Générale, mais aussi Spécialiste en Neurologie et Epileptologie. Grâce à ses explications et des actions qui impliquent ses interventions, les personnes souffrant d’épilepsie n’ont plus rien à craindre. Grâce à ses compétences et son dévouement, certaines maladies rares comme le Lupus sont désormais connues au Cameroun, et les patients sont suivis en conséquence. Découvrez dans cet article ses aventures passées, ses coup-d’éclats, ses opinions politiques, sa vie de couple et ses perspectives. Notre Rédaction vous offre le paraphrasé d’une interview inédite

Enfance et Études

Le docteur Daniel GAMS MASSI est né le 15 Février 1989 à Bertoua, Ville principale de la région de l’Est du Cameroun. Il est Originaire de Batouri, plus précisément de Gbwako de par son père pasteur de profession, et de Yokadouma dans le Boumba-et-Ngoko, origine de sa mère qui lui a transmis l’héritage d’une cause noble, elle est infirmière retraitée. Le brillant docteur est le 5ème né d’une famille de 06 enfants dont deux qui font carrière dans la médecine. Sa passion pour ce métier nait de la volonté innée que porte sa famille à faire le bien d’autrui, servir les autres est plus qu’une évidence. Il est le père de deux enfants dans un couple dont l’épouse manifeste une fière allure à l’idée de se sentir aimée, il est aussi un merveilleux époux, père, beau-fils et frère. Le serment d’Hippocrate n’est pas le seul élément d’engagement du fils de pasteur, il est aussi poussé par sa grandeur d’âme.

Il débute ses études primaires à l’âge de 04 ans dans la ville de Bertoua à l’école protestante du quartier Radio. Un an plus tard, suite au déménagement de la famille pour Yaoundé dans le Centre du Cameroun, Il poursuit son éducation de base à l’école protestante de Djoungolo, Yaoundé 1er dans le département du Mfoundi. Et, c’est à l’école privée les fleurettes au quartier Nlongkak qu’il boucle ses études primaires par l’obtention de son Tout premier diplôme, ayant fait la même année la classe de CM1 et Celle de CM2 entre 1999 et 2000. À la recherche de l’excellence, ses parents optent pour leur enfant, un collège privé en lieu et place d’un lycée. Le collège de la retraite toujours à Yaoundé aura le privilège d’accueillir le futur neurologue jusqu’à la classe 2nd C, d’où il compose le probatoire D et l’obtient. Daniel Gams Massi obtient son baccalauréat série D à l’âge de 16 ans au collège Charles et Thérèse Mbakop de Yaoundé. En 2005, Le Jeune et brillant néo-bachelier est admis par un concours à la Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales de l’université de Yaoundé 1. 7 ans après, il est Docteur en Médecine Générale. En 2012, il est affecté comme Médecin Généraliste à L’Hôpital Régional Annexe de Bua où il travaillera jusqu’en octobre 2013. L’expérience d’une année sur le terrain lui révèle son véritable cheval de bataille, qui est le diagnostic et le traitement des maladies du système nerveux de l’homme, à savoir la Neurologie. À seulement 23 ans et déjà médecin généraliste, la jeune célébrité de la médecine camerounaise décide de se spécialiser et fait ses valises pour le Sénégal. L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar fera de lui un Neurologue en quatre années d’études spécialisées, il ressort de là avec un diplôme universitaire en Neurophysiologie clinique et un autre en Epileptologie. Il prolonge son séjour au Sénégal jusqu’en Janvier 2018 et sera ensuite affecté à l’Hôpital Général à Douala, à l’unité de Neurologie.

Carrière Professionnelle et Passion

Le Dr Gams Massi Daniel revient au Cameroun en 2018 et engage sa carrière professionnelle de Neurologue et Epileptologue à l’hôpital Général de Douala. Il est très bien accueillit dans son lieu de service et exerce aisément mon travail dans un épanouissement de personne exaucée.

Le choix de la Neurologie comme domaine d’excellence est une réponse aux attentes de sa destinée, car il était très passionné dès l’enfance pas les recherches et enseignements liés au système nerveux. Il dit aussi avoir toujours été flatté par les cours sur le système nerveux durant son cursus secondaire et académique. Il avait pour habitude de trouver certaines réponses liées aux maladies nerveuse sans en avoir été enseigné auparavant, ce qui laisse croire que Daniel était prédestiné à la neurologie.

Des difficultés, il en a rencontré durant les études au Cameroun. Dr Gams comme beaucoup d’autres étudiants camerounais avaient de réelles problèmes suite au plateau technique insuffisamment fourni. Des formations telles que celle de la recherche scientifique, la formation en droit de la santé, les TIC, la sociologie avaient malheureusement très peu été abordées durant leur cursus médical. Autre difficulté liée à son parcours académique à DAKAR : l’échec faute de financement de son projet visant la création d’une application mobile pour prise en charge à distance des patients souffrant d’épilepsie, un projet toujours en attente. Dans son milieu professionnel le Dr Gams se plaint de la lourdeur administrative qui freine les professionnels du corps de la santé dans le processus d’une éventuelle innovation ; il félicite cependant cette action gouvernementale qui vise à prolonger l’âge de départ en retraite du personnel de santé, ceci souligne-t-il permettra aux populations de bénéficier pendant longtemps de l’expertise des professionnels de santé plus expérimentés.

Noble Cause au-delà la carrière

Au-delà des services rendus dans des centres hospitaliers, le Dr Gams Massi Daniel est engagé bénévolement dans des associations qui défendent plusieurs nobles causes au profit des plus pauvres et plus faibles. Très actif dans cette vie associative, la grandeur de son âme lui a régulièrement valu des postes de responsabilité à lui confiées par élections et par nominations. Il est plusieurs fois élu en 2017 président des aluminis de l’Internationale Brain Research Organisation Advanced School of Rabat (Maroc), ensuite en mars 2019 il est élu Secrétaire Général de l’Académie Africaine de Neurologie. En 2020 il est élu président pour l’Afrique de l’Ouest de l’Épilepsie Alliance Africa, et tout récemment il a été copté pour la commission E-communication de la Fédération Mondiale de Neurologie.

Le Docteur Gams est dévoué, déterminé, motivé humble comme tout bon médecin, et plutôt décidé à faire parler la noblesse de sa famille en se plaçant en première ligne pour contribuer au bien-être des patients. Il est membre fondateur d’une association nommée ALMAC (Association J’ai un Lupus : Maladie Auto-Immune Cameroun), dont il en est le vice-président. Cette association a été créée dans le but d’en dire plus sur cette maladie au Cameroun et de faire évoluer la prise en charge des patients qui en meurent faute d’attention du gouvernement. « Le LUPUS est une maladie inflammatoire chronique causée par un système immunitaire qui se retourne contre l’organisme des patients » , nous explique le Dr Gams Massi, qui est au passage l’un des initiateurs de la campagne de sensibilisation et d’information sur LUPUS au Cameroun. Gislaine Mangoua, une patiente du Lupus qui est prise en charge par le Dr Gams témoigne : « Je n’aurais pas su de quoi je souffrais si je n’avais pas rencontré Dr Gams, c’est lui qui m’a révélé de quoi je souffrais et depuis lors, je suis plutôt bien portante grâce à la prise en charge adéquate désormais opérée, contrairement aux quatres premières années que j’ai passées avec la maladie sans qu’aucun médecins ne la détecte. Et, au delà de la médecine, du moins toujours dans l’exercice de ses fonctions, il ne fait pas acception de personnes, c’est à dire qu’il traite tous les patients avec le même intérêt. Il est aussi très avenant et modeste. Son épouse doit plutôt être une femme heureuse et épanouie…(Rires…) 

« La neurologie en elle-même nous explique le Dr Gams est l’étude du système nerveux allant de la zone centrale qui est le cerveau et la moelle épinière à la zone périphérique constituée des nerfs des muscles; et l’étude des pathologies qui affectent ledit système à savoir : AVC, épilepsie, méningites, abcès cérébraux, douleurs nerveuses etc. Il explique en outre que la méningite est une infection causée par des bactéries qui par plusieurs mécanismes arrivent au niveau du système nerveux et attaquent celui-ci. (Mal de tête, perte de connaissance, vomissement etc.) Nous explique le Dr sont des différents symptômes de la méningite. »

Quotidien et Perspectives

Le Dr Gams passe ses journées entre les consultations de ses patients à l’Hôpital General de Douala où il est en service, l’enseignement à la faculté de médecine de Buea et ses différentes responsabilités dans des associations. Il s’évertue aussi à remplir ses obligations familiales. Le Jeune médecin est un homme à la fois exaucé et substantiel.

Son idéal serait de mettre sur pied un centre de neurologie spécialisée notamment dans le domaine de l’épilepsie à vocation sous régionale pour pouvoir améliorer le diagnostic, la prise en charge mais surtout favoriser la recherche de nouveaux traitements. Ce processus nous dit-il est déjà engagé.

 

Interview : Billy Kolla

Transcription : Marthe Beloko

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here